Comment devenir résident permanent au canada en moins d’une année ?

4 minutes de lecture

Le Canada, un pays qui fait rêver ! Terre accueillante et chaleureuse, elle sait comment conquérir le cœur de beaucoup d’étrangers qui cherchent à s’y expatrier.

Grâce à ses paysages exceptionnels, sa culture, sa qualité de vie et la renommée de son marché du travail florissant, impossible de ne pas tomber sous son charme.

Vouloir y vivre définitivement, c’est bien, mais par où commencer ?

Entre les nombreuses recherches, les renseignements demandés à gauche à droite, les questions sans réponses au sujet des étapes à suivre, difficile de savoir quelle est la démarche la plus simple et la plus rapide pour immigrer.

Bonne nouvelle ! Si devenir résidente permanente du Canada vous intéresse, cet article est fait pour vous. Bien qu’il existe différentes manières, nous vous montrerons comment le devenir en moins d’une année.

Asseyez-vous confortablement accompagné d’une bonne tisane et prenez des notes, ses informations vous seront utiles.

Les critères d’admissibilité

Premièrement, sachez que l’immigration au Canada se base sur plusieurs critères qui reposent sur une grille de 100 points pour évaluer l’admissibilité au programme des travailleurs qualifiés fédéral. La note de passage actuelle est de 67 points.

Les critères d’admissibilité sont les suivants :

  1. L’âge

Il n’y a pas de tranche d’âge limite, ni de discrimination. Tout le monde peut se qualifier. Cependant, des personnes âgées entre 18 ans et 45 ans par exemple, n’obtiendront pas le même pointage. Généralement, à 45 ans, nous avons une idée globale sur notre carrière, sur ce que nous voulons et où l’on veut aller. Par ailleurs, nous sommes assez expérimentés pour avoir une carrière dans le pays d’où l’on vient. Dans ce cas, Immigration Canada va accorder des points en fonctions de l’âge. Mais, retenez que l’âge ne vous disqualifiera pas à lui tout seul.

  1. Études

Si vous avez fait des études à l’étranger, vous devez avoir une évaluation des diplômes d’études (EDE) afin d’évaluer la validité et l’équivalence de votre grade, diplôme ou certificat étranger avec celui d’un diplôme ou certificat canadien.

  1. Expérience de travail

Votre expérience de travail qualifié doit :

  • Avoir été acquise dans le même type d’emploi (avoir la même désignation de la CNP) que l’emploi que vous voulez utiliser pour votre demande d’immigration (appelé votre profession principale)
  • Avoir été acquise au cours des 10 dernières années, au Canada ou à l’étranger
  • Provenir d’un travail rémunéré (vous devez avoir reçu un salaire ou une commission – le bénévolat ou les stages non rémunérés ne comptent pas)
  • Comporter au moins 1 année de travail continu ou 1 560 heures au total (30 heures par semaine).
  1. La capacité linguistique

 Pays à la fois francophone et anglophone, un test linguistique vous sera demandé pour évaluer votre connaissance en français et/ou en anglais. En règle générale, vous devez démontrer 4 compétences linguistiques dont le seuil de passage est le niveau 7 du niveau de compétence linguistique canadiens (NCLC).

  1. Avoir une offre d’emploi valide (optionnel)

 Vous pouvez obtenir des points si vous avez une offre d’emploi d’au moins 1 an d’un employeur canadien. Avec la forte pénurie de main d’œuvre, plusieurs secteurs d’activités affichent des offres d’emploi dans toutes les régions et plus particulièrement les régions non-métropolitaines.

  1. Membre de la famille au Canada (faculté d’adaptation)

Avez-vous de la famille au Canada ? Si oui, c’est une bonne chose ! Vous obtiendrez plus de points, car le gouvernement a déterminé que votre membre de famille au Canada pourra vous orienter en matière d’immigration. Vous pourriez aussi vous faire parrainer par celui-ci, ceci facilitera votre processus d’immigration.

 Les secteurs où vous pouvez travailler

La pénurie de main d’œuvre

Arriver dans un pays étranger et avoir la certitude que nous trouverons rapidement du travail n’est jamais une garantie. Mais au Canada, c’est possible ! Ce pays offre pas mal d’opportunités professionnelles à cause de sa pénurie de main d’œuvre. Nous vous encourageons à regarder la liste des professions en pénurie de main-d’œuvre sur le site du gouvernement canadien : https://www.canada.ca/fr/services/immigration-citoyennete.html

N’hésitez pas à postuler dans les différentes provinces du Canada (et pas seulement au Québec), car si vous postulez dans un secteur où il y a une pénurie de main d’œuvre, ils seront intéressés.

Pour celles qui possèdent déjà une offre d’emploi, vous pourrez faire ce qu’on appelle le Programme de Jumelage des Emplois.  Cela signifie que peu importe la durée de votre contrat de travail au départ, votre employeur s’engagera à vous garder.

Si cet accord est approuvé, vous serez invitée à présenter une demande d’immigration.

L’expérience de travail qualifiée

« Une expérience de travail qualifiée signifie que vous avez occupé un emploi dans l’un des groupes suivants de la classification nationale des professions basée sur la formation Études, Expérience et les Responsabilités (FEER 0.1.2.3). » Source : Universal Access Immigration

Vous devrez montrer que dans le cadre de votre profession principale, vous avez exercé les fonctions qui figurent dans l’énoncé de la CNP (classification nationale des professions), acquises au cours des 10 dernières années.

Les délais de traitement

Les délais de traitement de la préparation de la demande sont de 2 à 4 mois et les délais de traitement après la soumission prennent moins de 6 mois.

Capacité financière

Immigration Canada vous demandera de présenter une preuve de capacité financière d’environ 13 500$ canadiens au minimum, pour une personne seule.

Cela fait beaucoup d’informations et parfois, nous ne savons pas par où commencer. C’est l’occasion de vous faire accompagner par Universal Access Immigration, un cabinet spécialisé en immigration et citoyenneté canadienne, et qui offre un service complet en immigration.

Remplissez le formulaire suivant pour une consultation : Consultation Initiale

Maintenant que vous savez tout, il ne vous reste plus qu’à commencer vos démarches. La prochaine résidente permanente du Canada, c’est peut-être vous !

Passionnée par les médias depuis mon plus jeune âge et ayant grandi dans une famille où l'amour et la foi faisaient de paire, mon désir est de transmettre aux femmes, un message plein d'espoir et d'encouragements. Mon but est que chaque lectrice retrouve un sens à sa vie.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

“Broke and Abroad” : Comment voyager hors saison selon Mariame N’Diaye

Total
0
Share
error: Contenu protégé !!

Prête à BLOSSOMER ?

Recevez votre dose d'inspiration mensuelle et soyez au courant de nos bons plans avant l’heure.