Dena Mwana : Retour sur son concert à Abidjan

Facebook @Dena mwana

Abidjan, le rendez-vous annuel de Dena Mwana

Abidjan, l’une des incontournables capitales de l’Afrique de l’Ouest a reçu la diva du Gospel Dena Mwana à l’occasion de la sortie de son nouvel album. Entre interviews et concerts à guichets fermés, nous vous partageons les chroniques d’une tournée inédite.

Ces 4 et 6 Décembre, Dena Mwana a offert deux spectacles à Abidjan. Du moins, c’est le meilleur qu’elle a décidé d’offrir à des fans ivoiriens dont le nombre ne cesse de croître. C’était deux dates en un week-end, deux dates qui ont accueilli plus de 3000 participants venus assister au traditionnel « culte » de célébration. En effet, cette histoire d’Amour avec la Côte d’Ivoire ne date pas de maintenant. Elle a commencé il y a un peu plus de 4 ans. Depuis, Abidjan est devenue l’adresse préférée de l’artiste congolaise pour le mois de Décembre. Elle pouvait le dire, elle s’est sentie comme à la maison et s’y est très vite faite adopter.

Ce fut pour elle deux semaines pendant lesquelles elle a pu côtoyer son public et s’ouvrir à lui à travers plusieurs interviews. Les meilleurs plateaux télé comme radios ivoiriennes n’ont pas manqué d’inviter la star du gospel pour lui arracher quelques secrets de son succès. C’est alors que nous avons encore plus été charmés par la femme qui se trouve derrière l’artiste. En effet, nous avons fait la rencontre d’une épouse mais aussi d’une mère, passionnée et pleine d’humilité avec pour première vocation de servir son Dieu à travers sa voix et sa consécration. Pour sa part, le public chaleureux et connecté n’a reçu que le meilleur. Organisé par le géant Motown Records, maison de production affiliée à Universal Music Africa, le niveau évènementiel fut de taille. De la logistique au staff en passant par l’ambiance, tout était fait sur mesure pour ce public « auto-ambianceur ». À l’exception de la première partie qui nous a laissé sur notre soif comparativement aux années antérieures, ce fut un moment d’adoration exceptionnel. L’atmosphère était spirituelle, le peuple réceptif. Nous avons eu droit en l’exclusivité à des nouvelles compositions de l’artiste sans oublier de revisiter ses tubes précédents. La joie divine était au rendez-vous et ces instants nous ont laissé renouvelés.

En attendant les prochaines dates de l’artiste à travers le continent, c’est un grand « Merci » que nous transmettons à la servante de Dieu.

2 comments
Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blossom Magazine recommande