Femmes du siècle présent : d’où viennent-elles – comment se préparent-elles ?

8 minutes de lecture

L’année en cours clôture son 1er trimestre allègrement, avec ce mois de mars, un mois consacré à la femme, à ses droits, sa place et sa contribution, mais sans jamais oublier son épanouissement. Ceci est une opportunité peut-être de nous repenser en tant que femme, écouter l’environnement actuel dans lequel chaque femme évolue, s’évaluer dans nos engagements et prises de positions, et pourquoi pas revisiter nos convictions lorsque la nécessité s’impose. Dans cet article, nous allons revoir un peu l’origine de la femme, présenter le contexte historique dans lequel cette dernière a jusqu’ici évolué, puis partager quelques idées qui peuvent favoriser sa préparation dans un monde moderne qui tend à placer en elle une confiance inestimable.

Femmes, créatures et trésors divins : “Dieu créa la femme !” 

La Bible, dans le livre de Genèse, parle de Dieu comme le créateur de toutes choses, y compris tous les êtres vivants. La femme, en tant qu’être humain à part, a donc été créée, elle aussi à l’image de Dieu, cependant avec une mission bien particulière. Une mission qui embrasse à la fois à représenter le règne de Dieu sur la terre, mais également venir compléter l’homme dans la mission que Dieu lui a assignée. De tels fondements sous-entendent donc bien que la femme occupe une place importante dans le cœur de Dieu. Cependant, dans la pensée de Dieu, les attributs de la femme vont au-delà de ce qui a été partagé dans les lignes précédentes. Créée par amour, amour qu’elle duplique au sein d’une relation avec l’homme, cette dernière est finalement l’incubatrice et porteuse de vie par excellence. En la femme, Dieu a insufflé la vie, afin que cette dernière la protège, puis la libère.

Son intégration, face aux multiples attentes séculières 

En marge de la pensée divine abordée plus haut, la femme contemporaine avait au fil des siècles une identité assez étroite. Autrefois, elles étaient restreintes dans un rôle au foyer, mais aujourd’hui elles s’affranchissent et s’imposent progressivement dans ce monde nouveau, qui rime plus avec liberté et mixité. Dans plusieurs pays, les femmes sont en majorité numérique (en moyenne 51 % selon le site Our World in Data). Les débats sur l’inclusion et la diversité, ainsi que les diverses actions y associées, facilitent plutôt bien leur intégration. Mieux que hier, la société évolue considérablement dans sa reconnaissance des droits de la femme, et nous dresse au quotidien de nouveaux portraits des succès féminins (de la femme entrepreneure, à la femme d’État ou corporate, en passant par ces fabuleuses au foyer qui s’assument plutôt bien, sans oublier, celles qui font le choix de servir dans un ministère chrétien).

Elles sont nombreuses à briser les fameux plafonds de verre ; dans les entreprises, les représentativités en comité de direction, et postes dans les gouvernements, où les pourcentages en profils féminins sont non négligeables. Il est indéniable que la femme est aujourd’hui une véritable source de contribution pour le développement d’un pays, et fait ses preuves au quotidien, comme cette dirigeante en sphère politique, entrepreneuriale, financière ou administrative.

“L’impossible d’hier a donc été rendu possible aujourd’hui.”

Cependant, la société moderne en réclame davantage, à travers plusieurs sondages, qui jugent les femmes encore assez absentes à certains sommets de la société. Ce qui révèle que l’indice de maturité tant souhaité dans l’appropriation de ses droits, n’est pas encore atteint. À cet effet, le 8 mars, loin d’être une fête folklorique et genrée, est une journée qui promeut la défense des droits de la femme au niveau international, avec une emphase assez particulière sur l’égalité entre les hommes et les femmes. Selon un article (Quelle est l’origine de la journée du 8 mars, dédiée à la lutte pour les droits des femmes ?) paru dans le journal le Monde, la lutte des droits de la femme prend naissance « en 1857 à New York. Pour la première fois, des femmes travaillant en classe ouvrière, manifestèrent pour la première fois leurs revendications sur le plan salarial et humain. » Cette date a donc été adoptée par plusieurs pays, dont la France en 1975 par le MLF (Mouvement de libération des femmes) qui encouragea les autres pays à adopter cette date comme « Journée des Nations Unies pour les droits de la femme et la paix internationale. »

Finalement, comment peuvent-elles mieux se préparer ? 

Les premières parties de l’article viennent confirmer que la société et même Dieu ont d’innombrables attentes vis-à-vis de la femme actuelle. Ainsi, pour gagner encore plus en crédibilité, et grandir dans son rôle et ses missions, elle a besoin de se soumettre à un processus, une préparation de qualité. La préparation chez une femme prend d’abord effet, avec une prise de conscience de son identité, une exploration personnelle, ensuite une acceptation de soi. C’est sûr que ça prend du temps et une forte volonté pour comprendre qui l’on est, afin de s’assumer avec fierté, simplicité, foi et élégance. Ensuite, chaque femme doit pouvoir considérer avec sérieux la guérison des blessures de son passé ou de son présent, ainsi que l’affranchissement de tous les stéréotypes qui lui sont imposés au quotidien. Effectivement, il faut rejeter ce qui ne correspond pas à son identité, et en guérir si l’on veut être efficace dans sa marche. Pour la femme chrétienne, sa relation intime avec Dieu est un précieux avantage, dans ce sens. Parce qu’il est toujours prêt et disposé, pour rappeler à chaque femme qui elle est, ce qu’elle vaut, mais surtout la défendre et la restaurer lorsque le besoin s’impose. Pour finir, vivre une réelle transformation implique qu’il faille également payer un certain prix. Celui de l’éducation ou de la formation. L’on peut s’éduquer dans sa cellule familiale, dans des écoles et autres, même la vie en société et le ministère, éduquent d’une certaine manière. La mise en valeur de chacun de nos dons et talents, canalisés dans un beau cycle ou processus d’éducation et de formation, viendront donc parfaire notre intégration, mais surtout notre expansion, dans les diverses sphères qui s’ouvriront à chacune.

En bonus quelques lectures, vidéos, documentaires inspirants, qui viendront peut-être aiguiser tes connaissances et ta culture, en ce mois dédié à la femme.

  Ouvrages

  • Hortense Karambiri (Dieu, le premier à reconnaître des droits aux femmes), ouvrage qui t’aidera à mieux cerner tes origines et ton identité de femme.
  • Aurélie Nseme, (Choisie, répondre à l’appel de ton destin), magnifique ouvrage qui t’apprendra à assumer ton identité, t’encouragera à dire oui à ton appel, tout en te présentant le type de préparation divin qui cadre avec cette mission de vie.
  • Bishop TD Jakes, (Woman thou art loosed), honnêtement un délice idéal pour celles en quête de guérison intérieure et de profonde restauration. Au travers de ce livre, on y découvre le cœur de Dieu pour la femme, en particulier, celles à qui tous les stigmates de la société ont été imposés. Ce grand leader spirituel, témoigne son respect et sa compassion pour chaque femme. Il exprime que Jésus continue d’attendre et est prêt par amour, à faire l’impossible, pour voir chaque femme refleurir.
  • Dr Denis Mukwegue (La force des femmes), un ouvrage fort intéressant, d’un prix Nobel et gynécologue engagé pour des causes louables. Il t’aidera à comprendre que même après des violences sexuelles et physiques, tout reste possible physiquement, socialement et judiciairement.
  • Sheryl Sandberg (Lean In, woman work and the will to lead), un superbe ouvrage qui t’aidera à t’assumer et t’apprécier dans un environnement professionnel, entrepreneurial, à forte dominance masculine. Mais surtout qui te donnera de simples astuces, pour demeurer dans une attitude compétitive mais saine.
  • Céline Delavaux (Les grands discours des femmes qui ont changé l’histoire), t’aidera à apprécier l’audace des femmes des siècles passés et présents. En effet, l’ouvrage est une compilation des femmes qui ont pris la parole dans leur époque, pour faire avancer de grandes causes.
  • Michele Obama (Devenir Michele Obama), la biographie de l’ex-First Lady des USA, qui t’aidera à mieux t’accepter en tant que femme qui transcende au quotidien ses limites. Elle y partage avec l’honnêteté et la vigueur que nous lui connaissons tous, les histoires de son enfance, sa vie d’étudiante, ainsi que sa rencontre avec celui qui deviendra le premier président Noir des USA.
  • La Bible, vraiment l’incontournable pour la femme à la recherche de repères solides, pour sa vie sur Terre. Tout y est !

Ebooks et pages médias

  • L’ebook d’Eunice Tehoro (26 secrets pour faire de vos bouts de choux des modèles) : Il t’aidera à voir ta vie de parent au-delà d’un simple rôle et à l’aborder de manière pratique et ludique.
  • La page Instagram de Mrs Kampina et ses ebooks recommandés sur les recettes de cuisine, est parfaite et bien garnie, pour gérer ta transition de la femme célibataire vers la jeune mariée.
  • La page YouTube de Sandra Dubi, cette ex-mannequin aujourd’hui très engagée dans le ministère, va t’aider à découvrir l’immense révélation derrière ton identité de femme, et à saisir la puissance qui sommeille en toi.
  • La page YouTube de Carole da Silva, Femmes et pouvoir, te présentera plusieurs portraits de success women qui partagent avec bienveillance et amour leur parcours vers les sommets.

 La boucle avec quelques films et docs des héroïnes de leur époque

  • Les Suffragettes, film qui retrace l’histoire de revendication des droits des femmes au vote, en 1912 à Londres.
  • Le doc sur Aracy de Carvalho, une juste parmi les nations ; sympa documentaire qui relate comment une fonctionnaire en service au consulat brésilien de Hambourg, sauva la vie des juifs en leur fournissant des visas d’entrée au Brésil.

Créée par Dieu, choisie et voulue de lui, aucune femme n’existe au hasard (oui, comme le dit habituellement Viviane Dalo). Ainsi, loin d’être un handicap, la condition de femme (plutôt meilleure de nos jours), associée à une excellente préparation, est un atout, pour chaque environnement dans lequel elle est appelée à évoluer et fleurir. Une telle élection est donc une invitation à une véritable prise de conscience de ses droits, afin d’œuvrer au quotidien avec sagesse, force et authenticité, dans chacun de ses engagements.

Pour ce mois de la femme, je vous laisse avec une superbe citation, qui fait quand même réfléchir. Elle vient du grand poète, William Wallace, qui dit ceci : « La main qui berce un enfant, est la main qui dirige le monde. » N’hésitez pas à laisser aussi en commentaires, quelques recommandations de lecture et autres, que tu peux partager avec nous.

Bien à toi 🌺 et agréable célébration de la Journée des droits des Femmes !

J’aime écrire et mettre ma vie au service des autres. J'espère que vous apprécierez chaque article, mais surtout que vous en ressortirez édifiée, rafraîchie et pourquoi pas challengée et transformée !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Chronique : Comment venir à bout de la sécheresse spirituelle

Total
0
Share
error: Contenu protégé !!

Prête à BLOSSOMER ?

Recevez votre dose d'inspiration mensuelle et soyez au courant de nos bons plans avant l’heure.