Le journaling, la nouvelle tendance bien-être à pratiquer sans modération

7 minutes de lecture

De nombreuses études le montrent : l’écriture a des vertus thérapeutiques et bon nombre de psychologues conseillent à leurs patients de coucher leurs émotions sur papier afin de mieux les comprendre et les extérioriser.

Ca va peut-être paraître « has been » mais aujourd’hui, nous allons parler « journaling » ou du concept plus connu sous le nom de « journal intime ». Vous savez, ce petit carnet qu’on alimente tous les jours pour raconter ses journées. Eh bien oui, c’est la tendance bien-être du moment !

Les raisons sont nombreuses mais en voici quelques bienfaits reconnus :

  • Il permet de prendre le temps

Nous vivons dans une société où tout va très vite. Les temps pour nous recentrer sur nous-même sont rares et Dieu sait combien il est important de prendre du temps pour soi !

Le journaling, au-delà d’être un moment d’écriture est avant tout un moment coupé de l’agitation quotidienne. On peut prendre le temps. C’est un moment de pleine conscience où l’on s’arrête pour se rappeler les moments vécus tout au long de la journée. Il est impossible de repasser ces moments forts sans se couper (même l’espace de quelques secondes) de tout ce qui nous entoure. Cela peut paraître anodin et pourtant, ces moments sont précieux.

  • Il nous incite à ne pas oublier

Le journaling se révèle être un bon moyen de se souvenir. Un vieil adage affirme que « les paroles s’envolent mais les écrits restent ». C’est un fait avéré. Écrire laisse une trace et nous permet de ne pas oublier ce qui paraissait être un détail mais qui finalement ne l’est pas.

  • Il donne une chance de mieux se comprendre

Le petit plus avec le journaling quand on s’y tient tous les jours, c’est qu’il permet, avec le recul, de mieux comprendre certaines des réactions qu’on peut avoir. Parfois, nous nous mettons en colère pour peu de choses mais en réalité, ce « peu » faisait juste écho à quelque chose de plus profond vécu quelques semaines auparavant. Écrire, c’est se donner l’opportunité de comprendre son fonctionnement, comprendre ses limites et ce qui nous fait du bien.

  • Il permet de mettre des mots sur les maux

Tenir un journal, c’est réussir à mettre des mots sur une situation, une émotion, un problème qui, si on l’écrit, nous affecte d’une manière ou d’une autre. Réussir à mettre par écrit ce qu’on ressent est un moyen de guérir. Écrire, c’est extérioriser ce qui nous fait mal, autrement dit, c’est une façon de s’en libérer…

  • Il conduit à analyser son évolution

Chacun d’entre nous grandit. Il est parfois difficile de constater son évolution car c’est un processus long et complexe. Tenir un journal permet de revoir son « moi » d’avant, ses interrogations, ses pensées et de se rendre compte, quelques mois ou années plus tard, que le « moi » d’aujourd’hui a bien changé.

  • Il nous pousse à être reconnaissant

En tant que croyant, écrire nous permet de ne pas oublier que Dieu a agi en notre faveur.

Il y a un cantique qui dit « Compte les bienfaits de Dieu, mets les tous devant tes yeux. Tu verras, en adorant, combien le nombre en est grand ». C’est exactement ça. Le journaling nous pousse à être reconnaissant.

Alors vous l’aurez compris, des bienfaits, il y en a plusieurs ! Mais la question désormais est, comment s’y prendre et comment s’y mettre ?

Giphy

Il n’y pas de réponse toute faite à ces questions.

Le journaling peut prendre plusieurs formes. Évidemment, on a tous en tête le journal intime au papier rose et pailleté, mais ce n’est pas obligatoire ! Les plus digitaux d’entre nous peuvent opter pour une version numérisée du journal.

Il n’y a pas de règle ni dans le fond, ni dans la forme, la durée, la longueur ou le moment de la journée durant lequel on va écrire. Même s’il paraît plus pertinent d’écrire tous les jours et en fin de journée qu’est-ce qui empêche d’écrire all day long ?

Pas de pression. Il n’y a pas de caractère minimum. On peut très bien avoir énormément de choses à dire aujourd’hui et être à court de mots le lendemain. Et tout cela est ok. Le plus important est de trouver un mode et un rythme qui nous conviennent et qui nous fassent du bien.

C’est un moment à nous, pour nous et avec nous; une petite coupure qui nous rappelle que nous avons vécu, que nous avons ressenti, que nous avons l’opportunité de faire encore et mieux, pour nous et pour les autres.

Alors, convaincue ? 

Je suis passionnée par les dons et talents déposés en nous. Je crois qu’on est tous unique et que le plus beau cadeau qu’on puisse offrir à l’Humanité c’est d’être pleinement soi. Mon credo ? Aider chacun à oser « être » quand « paraître » semble être la norme.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Cette année, je grandis ! 4 astuces pour faire votre «growth plan»

Total
0
Share
error: Contenu protégé !!

Prête à BLOSSOMER ?

Recevez votre dose d'inspiration mensuelle et soyez au courant de nos bons plans avant l’heure.