Giphy

Pandémie : Prendre le temps de s’aimer en Famille

9 minutes de lecture

La famille, c’est cette magnifique cellule au sein de laquelle vous êtes née, et cela n’a rien d’un hasard. Alors, que diriez-vous de profiter de cette période de pandémie pour prendre des initiatives à leur endroit ? Voici quelques propositions :

  • Prenez le temps de pardonner à ceux qui vous ont fait du tort

Eh oui, c’est la première étape lorsqu’on reconnaît honnêtement que certaines personnes de notre famille ont pu nous causer des blessures ou des torts qu’on a du mal à oublier. C’est normal d’avoir davantage mal car les membres de notre famille sont censés être ceux en qui l’on a le plus confiance et qui nous font du bien. Mais il est bon de se rappeler qu’aucun être humain n’est parfait et encore moins les membres de notre famille. Peu importe l’immensité de la douleur, décider d’en guérir et de pardonner peut représenter une véritable voie vers la liberté ! Alors n’hésitez pas à profiter de cette période de déconfinement pour faire le bilan et emprunter le chemin de la guérison !

  • Décidez d’établir le lien

On argue souvent du manque de temps pour justifier le fait qu’on ne téléphone pas souvent aux membres de nos familles ou qu’on ne passe pas assez de temps avec eux. Mais en ces temps de pandémie, l’occasion nous est donnée ! Alors commencez par faire un tour d’horizon afin de vous rappeler de ceux à qui vous avez parlé il y a longtemps. Un appel, un sms, un email aujourd’hui à X, un autre le lendemain à Y et le tour est joué. Même s’il ne s’agit que de 5 petites minutes, cela leur fera le plus grand bien, croyez-moi ! Il n’en faut souvent pas beaucoup pour raffermir des liens longtemps fragilisés. La famille occupe une grande place aux yeux de Dieu. Cela doit dès lors nous pousser à nous examiner et à prendre au sérieux notre rôle au sein de nos différentes familles.

  • Répondez à leurs besoins

Dieu aime la famille. Qu’elle soit chrétienne ou pas, il veut qu’on en prenne soin. Ainsi, si vous en avez les moyens, décidez de ne plus fermer les yeux sur leurs besoins, surtout en ces temps de crise. Certains ont peut-être besoin de votre aide aussi minime soit-elle. Alors, ne leur fermez pas votre cœur. Mieux, considérez que vous le faites pour Dieu lui-même !

  • Allez plus loin en devenant Ambassadrice de l’unité au sein de votre famille

Si vous aimez votre famille et prenez déjà soin d’elle, vous pouvez faire un pas supplémentaire en devenant l’ambassadrice de l’unité au sein de votre famille.

Si vous partagez le même toit, vous pouvez décider de réunir tout le monde autour d’un bon sujet de discussion, de jeux de découverte de l’autre, etc. En effet, on peut parfois vivre avec des personnes tout en étant de véritables étrangers. Au passage, découvrir leur langage d’amour peut être une véritable aide pour vous (Gary Chapman, l’auteur du livre à succès « Les cinq langages de l’amour » les définit bien en ces termes : les paroles valorisantes, les moments de qualité, les cadeaux, les services rendus, le toucher physique).

Dans le cas où vous vivez éloignés les uns des autres, vous pouvez prendre l’initiative d’organiser des réunions de famille via un support de communication web. De nos jours, il existe une panoplie d’outils qui représentent une véritable aubaine pour les personnes éloignées. Vous pouvez préparer ce moment en vous laissant inspirer des activités qui réuniront les cœurs. Si tout le monde n’a pas accès à Internet, vous pouvez simplement donner les nouvelles des uns aux autres ou leur rappeler la nécessité de le faire. 

  • Décidez de prier pour eux

L’égoïsme nous pousse souvent à ne nous préoccuper que de notre propre succès, de notre propre vie et bien-être. Pourtant, si Dieu nous a permis de naître dans cette famille, c’est certainement afin d’être une source de bénédiction pour elle. Souvenez-vous de l’histoire de Joseph qui a reconnu que si Dieu l’avait envoyé jusqu’en Egypte, c’était afin de préserver sa famille de la famine. Quelle humilité et quel amour ! Pourtant, au sein de cette famille, certains avaient prémédité de le faire mourir. Ainsi, en dépit du soutien matériel ou financier que nous pouvons leur témoigner, voyons le fait de prier pour eux comme notre responsabilité : prier pour l’unité, prier pour leurs besoins physiques et spirituels, prier pour leur santé, prier pour leurs unions, leurs enfants, leurs emplois etc. mais par-dessus tout, prier pour leur salut !

Ne l’oubliez pas, grâce à votre intercession, Dieu peut susciter au sein de vos familles de véritables serviteurs. Si vous voyez certaines attitudes négatives se répéter dans la famille, vous pouvez même aller jusqu’à consacrer dans la prière vos neveux et nièces afin qu’ils soient préservés de reproduire les mêmes erreurs. S’ils sont chrétiens, pourquoi ne pas leur proposer une journée de prière par mois afin de Lui consacrer votre famille ? Comptez sur Lui pour vous inspirer de très belles idées qui feront du bien à tous.

En somme, souvenons-nous qu’il n’existe pas de familles parfaites car nous ne le sommes pas nous-mêmes. Mais cela n’occulte pas notre obligation d’aimer chacun d’entre eux en le leur témoignant par des actions concrètes.

Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. Qu’attendez-vous pour prendre votre téléphone et contacter cette personne dont le nom vous vient en tête ? N’attendez pas que ce soit nécessairement les autres qui fassent le premier pas. 

Aimez-les, simplement !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Prochain article

Sandra Mbuyi : “Mon mari est venu changer beaucoup de choses en moi” 

Total
41
Share
error: Contenu protégé !!

Prête à BLOSSOMER ?

Recevez votre dose d'inspiration mensuelle et soyez au courant de nos bons plans avant l’heure.