Pas de nouvelles après un entretien d’embauche, que faire ?

pas de nouvelles après un entretien d'embauche que faire
Magnet Me, Unsplash

Deux grandes catégories caractérisent le monde professionnel : le camp des salariés et le camp des entrepreneurs. Traduisons-le ainsi : le camp de ceux qui sont à l’aise avec le fait d’être subordonné, exécutant les ordres d’un chef et le camp de ceux qui veulent être leur propre patron, et manager, diriger une affaire.

Le débat ici n’est pas de savoir quel statut est le meilleur. En revanche, si vous avez décidé délibérément (ou par contrainte) de vous insérer sur le marché de l’emploi en tant qu’employée, alors cet article est pour vous ! 

Qu’importe depuis combien de temps vous êtes au chômage, soyez assurée d’une chose : le jour finira par se lever dans votre situation !

« Le précieux trésor d’un homme, c’est son activité » Proverbes 12 :27

Voici quelques trucs à ajuster si les employeurs ne vous rappellent pas.

  • CV, ça passe ou ça casse

Oui, l’indémodable et l’indétrônable curriculum vitæ : le nerf de la guerre ! C’est votre premier point de contact avec l’entreprise ou l’administration que vous visez. En un clin d’œil il peut attirer l’attention ou à contrario ne susciter aucun intérêt et donc atterrir à la poubelle illico presto. 

Il doit être clair, lisible, doté des informations nécessaires et orienté vers le poste visé. Concrètement, inutile de préciser un emploi de vacances de deux semaines occupé en 1900 pour aider votre grand oncle dans son restaurant au bord de la plage, si vous postulez pour un poste administratif. Évitez à tout prix de surcharger votre CV juste dans l’idée de montrer tout ce que vous savez ou avez déjà fait. Cela démontre au contraire un manque d’esprit de synthèse de votre part. 

Le visuel a également une place importante dans le choix de la trame de votre CV car elle reflète votre personnalité. Votre créativité sera appréciée, tout est une question de mesure !

Enfin, on ne va pas réinventer la roue. Sur votre CV doivent apparaître les grandes rubriques types (identité, compétences, expériences, formation).

  • Attention à la « polyvalence » !

Ce mot englobe beaucoup de choses et c’est bien le souci parfois. Le terme est tellement vaste qu’il doit être utilisé avec parcimonie et détaillé autant que possible. 

Le recruteur doit apercevoir votre côté hybride, multitâches et prête à vous adapter aux missions confiées, tout en montrant votre originalité et votre valeur ajoutée. 

Astuce : même en cas de candidature spontanée, renseignez-vous sur le cœur de métier de l’entreprise ou l’administration que vous souhaitez intégrer. Cela vous donnera une orientation pour votre candidature. Vous devez savoir ce que vous voulez, même en restant très ouverte aux opportunités !

  • Attirez l’attention sur votre candidature en vous valorisant

L’enjeu ici est de convaincre le recruteur que vous êtes le candidat qu’il lui faut pour compléter son équipe ! 

Commencez par recenser tous les éléments pertinents et factuels qui font votre valeur ajoutée : savoir, savoir-faire, savoir-être.

N’hésitez pas à citer une de vos compétences clés, à exposer un projet que vous avez mené à son terme et qui a été couronné de succès, ou une une récompense/ distinction reçue au cours de votre carrière.

Sachez être équilibrée en vous vendant. Par exemple, lors d’un entretien d’embauche, si vous avez le « niveau » d’un diplôme et non le diplôme en lui-même, vous n’avez pas à rougir de cela ! En contrepartie, renversez la tendance et démontrez que vos années d’expérience, les prototypes conçus ou les modèles mis en place vous positionnent stratégiquement pour le poste visé !

Giphy

  • Provoquez la grâce !

Oui, soyez consciente de la grâce de Dieu dans votre vie et de sa pertinence dans ce genre de situation ! Dieu ne cherche qu’à se glorifier dans cet aspect de votre vie. La grâce est disponible, maintenant à vous de jouer. En plus du classique « dépôt » de candidature envoyé par courrier ou par mail, relancez par téléphone après quelques semaines et pourquoi ne pas carrément vous déplacer ?!

Remplie d’audace, soyez entreprenante, explorez toutes les pistes : colloque, salon, conférence, meeting… Faites en sorte d’être là où se trouvent les professionnels. Distribuez des CV, des cartes de visite, serrez des poignées de main, bref, sortez de votre zone de confort ! Rappelez-vous que vous n’avez pas reçu un esprit de timidité mais un esprit de force !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blossom Magazine recommande