Sandra Mbuyi : “Mon mari est venu changer beaucoup de choses en moi” 

Happy People

Pour plusieurs, son visage n’est pas inconnu. Pour d’autres, il s’agit plutôt de sa voix, magnifique et puissante au service de la musique chrétienne, qui l’a fait connaître. Elle, c’est Sandra MBUYI, artiste-musicienne d’origine congolais,  auteure de plusieurs titres à succès.

Son mariage, il y a quelques années, avec le Pasteur Jean Bosco KANKU n’est point passé inaperçu entre articles, vidéos Youtube et posts sur les réseaux sociaux. Pour cause, en tant que personne publique célibataire, nombreux sont ceux qui s’interrogeaient sur sa situation amoureuse, au point d’en arriver à alimenter plusieurs fausses rumeurs à son sujet.

Ainsi, dans une interview accordée à une chaîne de télévision chrétienne en compagnie de son mari, Sandra MBUYI aborde entre rires, confidences et émotions, les changements opérés dans sa vie suite à son mariage.

Sandra Mbuyi, Youtube

Son mari lui a apporté de la stabilité

Évoquant sa vie de célibataire, elle reconnaît l’apport que le mariage lui a apporté en termes de stabilité : 

«Il m’a beaucoup apporté dans mon ministère, déjà la stabilité… »

Il est vrai que plusieurs de femmes peinent à trouver de la stabilité en tant que célibataire. Cela peut être dû à la grande liberté qu’elles ont de faire leurs propres choix ou de s’engager dans plusieurs activités mais qui ne sont toutefois pas toujours utiles pour leur bien-être.

En cela, nous reconnaissons les bienfaits du mariage, qui peut permettre aux femmes de mieux peser leurs choix personnels. En effet, face à l’avis d’un époux, on peut trouver un équilibre plus rapidement, surtout dans les décisions que l’on prend. De plus, les choses superflues étant reléguées à un second plan en raison de la nécessité d’optimiser son temps, l’accent est désormais mis sur les choses plus essentielles. Ce qui peut être tout à fait bénéfique pour une femme qui désire s’accomplir pleinement et efficacement.

Elle a vu plusieurs portes s’ouvrir à elle

Pour Sandra MBUYI, le mariage a apporté dans sa vie une certaine valorisation de son ministère. En effet, malgré « le zèle et la force qu’elle déployait à servir Dieu », elle admet que certaines portes lui restaient toutefois fermées en raison de son statut matrimonial. Pour cause, le rejet subi par certaines personnes, admettant peu qu’une femme célibataire soit en mesure de mener une vie correcte et sans travers. Loin de s’appesantir sur les souffrances personnelles subies suite à ces rejets, Sandra admet que son statut de célibataire représentait parfois une barrière à la propagation de son message. 

Aujourd’hui, elle se réjouit d’être mieux accueillie dans ces milieux car pour elle, le plus important était que son message puisse être porté sans limites. Ceci nous pousse à réfléchir sur l’aspect de la légitimité de la femme au quotidien. Il est vrai qu’il est inadéquat de réduire la valeur de la femme au mariage. Néanmoins, force est de reconnaître que le mariage apporte souvent une certaine reconnaissance à la femme dans la société et peut lui ouvrir de grandes portes.

Giphy

Par son époux, le Seigneur a élargi l’espace de sa tente 

Au cours de cette interview, Sandra ne manque pas de signifier l’aide de son mari et les connexions qui en ont découlé : 

« De par ses connaissances, des personnes qu’il connaît, le Seigneur me fait grâce aussi d’élargir l’espace de ma tente. »

Encore faut-il souligner la valeur fondamentale des rencontres dans une vie. En particulier, celles nous permettent d’aller beaucoup plus loin et de voler beaucoup plus haut. C’est donc le lieu de démentir les faux raisonnements qui poussent parfois certaines femmes à redouter de se marier de peur d’être freinées dans leurs projets personnels, dans leur évolution et dans leur quête de nouvelles opportunités. Par ce témoignage, nous voyons que le mariage peut se révéler être un véritable propulseur pour une femme.

Son mari quant à lui ne manque pas de souligner le soutien qu’elle a été et continue d’être pour son ministère. Il évoque notamment son apport dans l’élargissement de sa vision, et quant à la proposition de nouvelles idées utiles à l’accomplissement de sa mission.

Il a beaucoup influencé son caractère

Sans faux fuyants et en toute franchise, Sandra MBUYI confie à quel point son mari a participé à améliorer son caractère : 

« Il m’apprend beaucoup de choses. Il y a certaines choses qu’il ne dit pas mais quand je regarde seulement comment il réagit, je me dis qu’il n’a pas tort de réagir de cette façon et ça me pousse à m’ajuster. La Sandra d’avant, un peu impulsive, un peu dure, difficile et tout ça, le Seigneur, au travers de lui a brisé ce côté en moi, m’a donné un grand cœur, plus large…»

Pour rappel, dans une précédente interview accordée également à la même chaîne de télévision, Sandra évoquait un pan de sa vie méconnu du grand public : le décès de sa mère alors qu’elle n’avait que 8 ans, suivi de celui de sa mère adoptive un an plus tard. On imagine bien le lot de souffrance que cela a pu créer à un enfant de son âge. Plus tard, ce sont les souffrances liées aux calomnies à son sujet qui raffermissent sa force de caractère. À cela, il faut rajouter le choix ferme de rester vierge jusqu’au mariage et d’attendre le plan de Dieu pour elle. Nous imaginons bien la force de caractère et les convictions qu’elle a dû déployer pour atteindre de tels objectifs.

À cet effet, si son mari a pu jouer un rôle majeur dans l’adoucissement de ce caractère, nous voyons par là le rôle que peut jouer un époux dans la vie d’une femme. Loin de se limiter à n’être qu’un compagnon de vie, ce dernier doit pouvoir être un exemple de vie, un modèle et une source d’inspiration pour son épouse.

En somme, il convient de souligner que contrairement aux idées reçues et à certains postulats féministes prônant l’autosuffisance complète, la femme peut avoir besoin d’un mari à ses côtés pour non seulement lui apporter une certaine stabilité, mais également une sagesse et une percée dans ses projets. C’est à juste titre qu’un verset de la Bible déclare : « Deux valent mieux qu’un, parce qu’ils retirent un bon salaire de leur travail. Car, s’ils tombent, l’un relève son compagnon; mais malheur à celui qui est seul et qui tombe, sans avoir un second pour le relever ! ». Nous voyons par là la force de l’unité et de l’harmonie dans un mariage.

Sources :

SANDRA MBUYI LES COMBATS AVANT ET APRÈS NOTRE MARIAGE  – CASARHEMA SATELLITE 2

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blossom Magazine recommande