SÉRIEUSEMENT CÉLIBATAIRE : Comment ce film vous poussera à la découverte de vous-même

De femme dépendante des relations amoureuses à femme épanouie dans son célibat, tout est possible. Dans un monde où les apparences peuvent être considérées plus que la réalité, « Sérieusement Célibataire » portrait l’histoire d’une jeune femme constamment à la recherche d’un bonheur durable dans le but de prouver à son audience qu’elle n’est pas désespérée. Nouveauté Sud-Africaine, ce film est une comédie romantique qui aurait des similarités avec le style Hollywood pour attirer ainsi une plus grande audience, malgré la présence des dialectes locaux. Avec l’aide de sa meilleure amie, son aventure s’est achevée plutôt sur une note positive : être heureuse avec soi avant de l’être aux côtés d’un homme.

Dineo (Fulu Mugovhani) est experte en gestion des réseaux sociaux. Elle est sans aucun doute la meilleure dans son domaine. Suite à sa récente rupture accidentellement diffusée en direct sur son flux Instagram, sa vie amoureuse devient très vite un show amusant et triste à la fois. C’est une habituée des ruptures spécialement à la Saint-Valentin. Qui choisit le jour de la célébration de l’Amour pour rompre une relation ? Vraiment ironique !

Malheureusement, un nouveau scandale surgit. Lunga, (Bohang Moeko) son nouveau ‘coup de cœur’ s’est joué d’elle et s’apprête à épouser une autre. Après cette nouvelle rupture, sa vie privée entache très vite sa vie professionnelle et réelle. Noni (Tumi Morake), sa meilleure amie comptable la soutient et la guide vers la liberté et l’indépendance émotionnelle. Humiliée et entêtée, elle s’engage à reconquérir le beau Lunga. Même après avoir obtenu ce qu’elle voulait tant (la demande en mariage), elle se rend à l’évidence : elle vaut mieux que la seconde place qu’il lui a offerte.

Plus qu’une distraction, c’est une comédie plein de leçons que même le New-York Times n’a pas pu manquer dans sa revue !

2 comments
  1. Merci Danièle et blossom magazine.
    J’espère pouvoir regarder ce film pour en tirer davantage de leçons car c’est que le bonheur du mariage dépend de la gestion de notre bonheur dans le célibat.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blossom Magazine recommande